Mes conseils pour réussir son allaitement

Conseils pour réussir son allaitement


L’allaitement... Comment ça se passe ? Est-ce que ça fait mal ? Ce n’est pas bizarre ? Comment je vais faire quand je vais sortir ? A la demande, ça veut dire quoi ça ? Qu’il va être tout le temps pendu à mon sein ? Et le papa, il ne pourra pas lui donner à manger ? Je vais devoir me réveiller toutes les nuits toute seule ? Jusqu’à quel âge ? Tant de questions que je me suis moi-même posées évidemment, et je dois en oublier.

Déjà il n’y a pas de réponses toutes préconçues puisque chacune le vivra de manière différente. Je souhaite quand même vous partager mon expérience et les « réponses » que j’ai pu avoir à toutes ces questions durant les débuts de mon allaitement maternel, et mes conseils pour que le votre se passe du mieux possible (les conseils que j'aurai aimé qu'on me donne !)

Pour commencer, j’avais lu des tonnes d’articles, regardé des vidéos de La maison des Maternelles et consulté des mamans allaitantes depuis que j’étais enceinte. J’ai un compte instagram à vous conseiller : Apasdemoa, leurs stories et lives m’ont énormément aidé.

Les questions qu'on se pose avant l'allaitement

A la naissance, comment ça se passe ?

Si tout va bien pour vous et votre bébé, il sera proposé la tétée de bienvenue, vos seins sont remplis de colostrum qui donneront de la force à votre nouveau née.

Je n’ai malheureusement pas eu la chance de le faire en salle d’accouchement car mon petit cœur était trop faible. Alors pour celles qui comme moi, se disent qu’avec un biberon pour sa première fois gâchera tout l’allaitement, c’est faux, il a pris le sein dès qu’il allait mieux et il n’y a jamais eu de confusion sein/tétine.

Est ce que ça fait mal ?

C’est une sensation bizarre au début mais je ne peux pas dire que ça fait mal, vous ressentez des petits picotements et puis au fil du temps ça devient normal. Ce qui fait le plus mal c’est la montée de lait, mais ce n’est pas parce que vous n’allaitez pas que vous n’y aurez pas droit. Les feuilles de choux et les passages à l’eau chaude sous la douche aide à soulager la douleur de manière naturelle.

Comment ça se passe lors des sorties?

Effectivement ça peut être gênant pour les mamans pudiques (comme moi) mais je m’isole et je donne tranquillement à manger à mon petit, c’est un tel moment de partage que je n’ai jamais pensé à stopper mon allaitement pour ça. Je respecte et admire celles qui peuvent le faire tout en parlant ou en étant avec leurs amis/famille.

Allaitement à la demande ?

Je n’ai pas d’expérience concernant le biberon alors pour moi c’est normal de donner le sein à la demande, chez nous c’est toutes les deux heures environ depuis 4 mois, sauf la nuit. Dès que je vois que bébé montre des signes de faim je n’hésite pas à lui proposer et lui se régule seul.

Au début vous serez certainement perdue, vous ne saurez pas ce qu’il veut, et ça aussi c’est normal, vous connaitrez votre bébé de mieux en mieux petit à petit et lui communiquera aussi davantage ce qui facilitera vos échanges et atténuera vos angoisses de maman.

Il ne sera pas pendu à vos seins tout le temps, oui certains jours plus souvent que d’autres parce qu’il aura besoin de votre proximité. Voyez ça comme un moment d’échange et d’amour et vous verrez que le temps passera bien plus vite.

Papa ne donne pas à manger, quel est son rôle ?

Il ne l’allaite pas effectivement mais il peut jouer, lui parler, et participer à ce moment d’intimité également en restant proche de nous lorsqu’il en a l’occasion.

Je leur laisse le moment du bain entre père et fils, même si je ne suis jamais bien loin pour qu’ils aient eux aussi leur moment à eux. A vous de voir ce qui vous convient mais cela me semblait une bonne idée. Au sujet des nuits il peut aussi se lever avec vous pour le change, lui faire un bisou, vous aider et se rendormir à vos côtés.

La clé c’est de laisser chaque parent avoir le rôle qu’il veut et qui vous convienne à tous les deux. Ce serait vous mentir de vous dire que c’est facile mais au fil du temps et avec un peu de communication tout ira pour le mieux.

Comment bien débuter avec l'allaitement : mes conseils pour vous faciliter la tâche

L’allaitement c’est avant tout un partage entre une mère et son bébé, mais parfois ce moment peut vite être difficile, en particulier pour les mamans, avec les jugements, la fatigue et les douleurs qu’il peut engendrer.

Je vous donne mes petits conseils pour prendre soin de vous et de votre corps.

Le soutien-gorge d’allaitement 

Votre poitrine a dû prendre en volume, parfois vos seins sont durs, gonflés et lourds ? C’est normal, ils sont remplis de lait. Pour prendre soin d’eux et de votre dos, achetez des soutiens gorge qui maintiennent la poitrine et sans armatures. Les miens proviennent de chez Kiabi et H&M essentiellement.

De plus, les soutien-gorge spéciaux ont un petit clip, vous n’avez pas à l’enlever entièrement pour allaiter et c’est parfois bien pratique à l’extérieur et à la maison aussi quand bébé a très faim et que vous n’avez pas à vous déshabiller.

Pour les vêtements, les débardeurs, les cache cœur sont bien pratiques également mais au bout d’un moment on fait vite le tour de notre garde-robe, n’hésitez pas à regarder sur Boohoo, Envie de fraises, H&M et Kiabi qui ont des gammes spéciales.

Je pense craquer très bientôt chez Tajine Banane qui ont des vêtements spéciaux avec fermetures éclairs même sur les sweats (pratique pour la saison froide qui arrive), je vous en dirais des nouvelles.

Les coussinets d’allaitement

Vous penserez peut-être qu’après la montée de lait terminée ces coussinets ne servent plus à rien, au début c’est ce que je me disais, et je perdais peu de lait, apart quand bébé tétait un sein, l’autre coulait, surtout au début. Je mettais donc essentiellement mes coussinets pour sortir et ne pas me retrouver avec de grosses tâches, mais j’ai remarqué par la suite qu’en les mettant mes tétons étaient moins irrités et moins douloureux.

Le frottement de vos vêtements et de votre soutien-gorge irrite légèrement et si votre téton est déjà sensible par l’allaitement cela n’aidera pas. Après 4 mois d’allaitement, je n’en mets plus à chaque fois mais mes seins sont beaucoup moins sensibles qu’au début.

J’ai essayé plusieurs marques : Dodie nuit, Philips avent, Carrefour, et Suavinex.

Dodie nuit très bien pour le début si vous avez de grosses pertes de lait, les Carrefour durcissent rapidement lorsqu’il y a du lait, les Philips sont peu épais et fis, et pour finir les Suavinex (mes préférés) sont en lot de 2 dans des sachets (pratique et hygiénique) et je n’ai jamais eu de fuites avec aucun de tout ceux-là. A vous de faire votre choix en fonction de vos besoins.

Le coussin d’allaitement

J’ai énormément utilisé le coussin d’allaitement babymoov enceinte en particulier pour mon dos, mais il peut être très utile aussi pour l’installation lors de l’allaitement. Veillez à bien être installée car on sait quand commence une tétée mais rarement quand elle finit alors autant que vous soyez bien. De plus, si vous êtes tendus, votre bébé le ressentira et la tétée pourrait ne pas bien se passer.

Je l’utilise en particulier dans le lit (pour la nuit), pour la journée sur le canapé, j’utilise un coussin lambda assez rembourré.

Voir aussi mon article sur comment choisir son coussin d'allaitement.

La crème lanoline

J’ai testé la Lansinoh et la Dodie.

Peu de différence entre les deux, la dodie est peut-être légèrement plus épaisse et moins agréable à étaler sur le mamelon mais elle est tout autant cicatrisante et le prix est également plus attractif.

J’ai tendance à prendre la Lansinoh car c’est avec elle que j’ai commencé et j’ai moins de mal à l’étaler, et cela prend toute son importance en particulier quand vous avez un peu mal.

Je la mettais juste après la tété ou même entre deux et parfois en une ou deux heures, je voyais une nette différence et un mamelon beaucoup moins rouge. Bébé peut manger directement après vous n’avez pas besoin de nettoyer votre mamelon.

Je l’utilisais régulièrement au début quand bébé tétait beaucoup et que l’on était encore en période d’apprentissage maintenant j’en ai quand même toujours un tube sur moi en prévention.

Les éléments galactogènes

Les tisanes d’allaitement, les bières sans alcool, la levure de bière, tout ce qui pourrait vous aider à avoir davantage de lait mais de façon moins naturelle que la succion de votre bébé.

J’ai fait l’erreur d’en utiliser dès le départ sur de mauvais conseils, grâce à apasdemoa, j’ai compris qu’il était préférable durant les trois premiers mois de privilégier la mise en place naturelle de l’allaitement et de ne pas lui donner plusieurs informations d’un coup car ça pourrait être justement un frein à la lactation car votre corps s’habitue.

Passé 4 mois d’allaitement, mon bébé tête régulièrement alors je n’ai pas trop de soucis mais il m’arrive parfois de ne pas me sentir bien et d’en consommer pour être sûr de ne pas en manquer. Je ne sais pas si je fais bien, mais psychologiquement j’en ai parfois besoin pour me sentir en confiance.

Le soutien et la confiance

Le soutien de votre entourage, ne serait-ce qu’une seule (en particulier celle du papa) vous aidera à tenir bon et à vous remotiver en cas de coup dur, parce que oui l’allaitement c’est du bonheur et de l’amour mais c’est parfois aussi difficile, des doutes et des remises en question.

Ayez confiance en vous et en votre bébé, détendez-vous et croyez en vous, vous êtes la meilleure personne qui puissent vous aider : méditation, sophrologie, musique, relaxation, un bon bain, une petite session de vidéos Youtube, tout ce qui vous fera vous détendre sera bénéfique pour vous !

Partagez vos expériences !

J’espère avoir pu vous éclairer sur certains points, n’hésitez pas à me poser des questions plus détaillées si vous avez besoin ou des propositions d’articles concernant le sujet, j’y travaillerais avec plaisir selon vos besoins.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page