Moniteur respiratoire bébé Nanny Care : Mon avis

Moniteur respiratoire bébé Nanny Care : un indispensable !


Le syndrome de mort subite du nourrisson est la 3ème cause de décès des enfants de moins d'un an en France. Chaque année, ce sont près de 500 bébé qui décèdent dans leur sommeil car ils s'arrêtent de respirer (les chiffres étaient 4 fois plus élevés avant 1990 quand on recommandait encore la position sur le ventre pour dormir). 

Pour mon 1er, j'étais très angoissée la nuit lorsque bébé dormait. Surtout que les 1ères semaines il ne voulait pas dormir sur le dos et par désespération j'ai cédé de nombreuses fois en le laissant dormir sur le ventre (et moi qui restait éveillée à 4h du mat' pour le surveiller !!).

Pour le 2ème, j'ai découvert le moniteur respiratoire Nanny Care et ça a tout changé !!

Moniteur respiratoire bébé : c'est quoi ?

Il s'agit d'une plaque à placer sous le matelas du lit de votre bébé, qui est sensible au moindre petit mouvement. Ainsi le moniteur permet de veiller à ce que votre bébé respire et/ou soit en mouvement. Il vous alerte par une alarme dès qu'il ne repère plus de mouvement.

Vous pouvez aussi vérifier les respirations grâce à la petite lumière verte qui clignote à chaque mouvement. Je trouve ça très rassurant.

Le moniteur bébé Nanny Care fonctionne avec des piles et est très simple d'utilisation : vous accrochez le boitier au lit grâce à un scratch. Il y a un seul bouton : on/off pour activer et désactiver le moniteur.

La plaque (on ajoute le matelas par-dessus)

La plaque (on ajoute le matelas par-dessus)

Le boitier

Est-ce vraiment fiable ?

Oui ! C'est très efficace et très fiable. J'ai fait le test de toucher très légèrement le matelas de bébé avec mon doigt et le moniteur le repère malgré les 12cm du matelas.

Aussi quand je prend bébé dans mes bras j'oublie souvent (presque tout le temps en réalité) de le désactivé et automatiquement au bout de quelques secondes l'alarme commence à sonner. A savoir qu'il y a une première alarme (douce mais suffisante pour vous réveiller je pense) qui retentit quelques secondes au début puis la grosse alarme ensuite.

Faut-il investir dans un moniteur respiratoire bébé ?

Clairement : OUI. C'est pas donné, mais clairement dans le Top 10 des euros les mieux investis dans ma vie tant il me soulage.

Comme je le disais en intro, je ne connaissais pas l'existence du Nanny Care à la naissance de mon 1er enfant et j'étais souvent angoissée par le risque de mort subite pendant son sommeil. Je pense que ça influait beaucoup sur mon propre sommeil, car je n'étais jamais totalement tranquille d'esprit surtout que je le faisais dormir sur le ventre (je sais, c'est déconseillé, mais j'ai tout essayé impossible de le faire dormir sur le dos).

Pour le 2ème, une copine m'a parlé du Nanny Care un peu avant la naissance et je l'ai acheté. J'étais beaucoup plus tranquille car je savais qu'en cas de problème le moniteur allait m'alerter et que dans le pire des cas j'aurais le temps de le réveiller. Là encore je faisais souvent dormir le petit sur le ventre, mais beaucoup plus sereine.

Mon avis sur le Nanny Care

Vous l'aurez compris je le recommande à 100%. Quand on attend un enfant, surtout quand c'est le 1er, on est généralement un peu perdue dans tout ce qu'il faut acheter. Et on achète souvent pas mal de trucs dont on ne se sert pas au final (voir ici mon article sur les achats inutiles).

Pour le coup, le moniteur respiratoire bébé Nanny Care est l'un des accessoires que je recommande le plus. Non seulement il pourrait sauver la vie de votre bébé, mais il vous apporte une tranquillité d'esprit qui n'a pas de prix. J'ai beaucoup mieux dormi avec lui.

Une fois, il a sonné alors que bébé était dans le lit. Je me suis précipitée et j'ai pu le réveiller directement. Pour être honnête, je ne suis pas sûre à 100% qu'il avait arrêté de respiré car à ce moment là son corps épousait le coin du lit. Peut-être que la position faisait que la plaque nanny care ne détectait plus les mouvements mais selon moi il avait déjà été dans cette position et le moniteur détectait les mouvements. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page